Lunettes Thierry Lasry

Interview de Thierry Lasry, retour sur le succès des lunettes must-have

lunettes thierry lasry interview

Des stars hollywoodiennes aux anonymes de la rue, les lunettes Thierry Lasry séduisent les fans de mode du monde entier depuis 2006.

Les éditions internationales de Vogue, Grazia, Elle, l’Officiel de la Mode, Madame Figaro ou encore The Sunday Times et Harper’s Bazaar tapissent leurs pages tendances des modèles emblématiques des lunettes Thierry Lasry. Retour sur un succès fulgurant, avec le créateur lui-même.

Pouvez-vous décrire votre parcours?

J’ai une double formation à la fois d’opticien et d’école de commerce. La fibre créative, je l’avais dans le sang. J’ai démarré en reprenant progressivement la direction artistique de la marque Harry Lary’s (lunettes de vue) à partir de la fin 2000, ce qui m’a permis de découvrir le marché et de me découvrir également artistiquement.

Pourquoi avoir choisi la création de lunettes ?

Avec un père opticien et une mère designer, mon ADN a pris le pouvoir !

Quelles sont vos influences, vos inspirations ?

Les influences peuvent évoluer au gré du temps. Cependant, tout ce qui entoure les années 80 et leur coté très graphique sous-tend l’ensemble de mon travail.
Tout peut être inspiration: une photo, un film, un objet, une ville …

Les premières lunettes à connaître un grand succès ont été les PIMPY et les HAPPYDAZY en 2007. Quelle était leur force par rapport à ce qui existait déjà sur le marché des lunettes ?

Ces lunettes faisaient partie de la collection capsule autour du thème du pirate et étaient donc extrêmement graphiques. Les lunettes Pimpy étaientt très en avance sur leur temps. C’est une lunette d’inspiration vintage mais ultra-futuristique et développée dans de nombreux coloris flash.
Les lunettes Happydazy étaient extrêmement innovantes. Elles représentaient une petite prouesse technique avec près de 250 cristaux Swarovski incrustés dans le verre droit en acétate. De quoi faire le bonheur des stylistes et des boutiques à la recherche de modèles très forts …

Lunettes de soleil happydazy Thierry Lasry 2006

Vous décrivez votre style comme « futuristic vintage ». Expliquez-nous de quoi il s’agit.

C’est un mélange entre une inspiration dans des formes développées pendant les années 60-70 mais retravaillées avec une touche un peu plus contemporaine et une inspiration très marquée des années 80 dans les matières utilisées.

Toutes les lunettes Thierry Lasry sont faites à la main, en France. Est-ce une façon d’être indépendant?
Nous sommes totalement indépendants. Nous travaillons avec un atelier à quelques heures de Paris qui réalise la totalité de notre production et nous permet ainsi de créer et de développer à l’abri de l’ensemble de l’industrie.

Vous avez travaillé à des collections entre autres avec Peter Som, Acne, Thomas Lélu, Colette. Quel est l’intérêt de telles collaborations?

Cela serait long de détailler chacune des collaborations faites durant ces 5 années (d’autant que la liste complète est un peu plus longue) mais disons que je crois en la transversalité dans le domaine artistique. Il me paraît assez naturel de m’associer avec un artiste, un groupe de musique, un collectif, une marque etc. C’est extrêmement enrichissant sur les plans créatifs et humains.

Les collections de lunettes Thierry Lasry sont presque exclusivement réservées aux femmes. A quand des modèles hommes?

La collection est aujourd’hui essentiellement féminine, c’est vrai mais tout de même environ un quart est tout de même réservé aux hommes.

Lunette solaire Thierry Lasry Glazy
Il est beaucoup plus stimulant de créer pour les femmes que pour les hommes d’une part et le marché solaire est essentiellement guidé par les modèles femmes de toute façon. Néanmoins, une vraie collection homme est en cours de développement et devrait voir le jour d’ici la fin 2013.

Lunette homme majesty de Thierry Lasry

Les lunettes Thierry Lasry sont essentiellement des lunettes de soleil. Comptez-vous développer des lignes de lunettes de vue?

Je travaille le côté optique avec la collection Harry Lary’s. Cette collection devient, au fil des saisons, la petite sœur optique de la collection Thierry Lasry qui restera toujours uniquement solaire.

L’on voit très souvent l’actrice américaine, Eva Mendes, porter des lunettes Thierry Lasry. Que représente-t-elle? Quelle influence cela a-t-il sur vos créations?

Elle est simplement l’une de mes ambassadrices dans le mesure ou elle s’affiche six jours sur sept avec des lunettes Thierry Lasry depuis deux ans. Mais personne n’a la moindre influence sur mes créations.

Lunette de soleil d'Eva Mendes, ambassadrice Thierry Lasry

 

Comment envisagez-vous l’avenir de Thierry Lasry?

Nous avons pris pour habitude de surprendre saison après saison donc nous travaillons pour que cela continue. Nous avons participé à de nouvelles collaborations très surprenantes qui seront très prochainement présentées…

Pour en savoir encore plus sur Thierry Lasry, nous lui avons demandé de répondre à quelques questions complémentaires, sans réfléchir. Le créateur de 35 ans ne nous a pas déçus.

Une chanson?

Supreme NTM « Le Monde de Demain »

Un accessoire indispensable (outre les lunettes) ?

Mes bagues Chrome hearts

Un plat?

Une sole meunière.

Un dessert?

Butterscotch icecream (uniquement à Los Angeles).

Un lieu dans Paris où se ressourcer?

Le Jardin des Tuileries.

Un lieu dans Paris où faire la fête?

Le Montana à Saint-Germain-des-Près.

Un souvenir d’enfance?

Le dessin aimé saga, les « Mystérieuses Cités d’Or »

Un secret sur Thierry Lasry?

Thierry Lasry a beaucoup de secrets qu’il garde pour lui.

Partagez cet article!

Share on Facebook Tweet this!

Laisser un commentaire

*

*

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Champs obligatoires *