Célébrités

Colette fait de l’œil aux personnalités de la mode

Pour ses 15 ans, le concept-store le plus branché de Paris expose les dessins de l’artiste new-yorkais Darcel Disappoints.

Pour célébrer sa quinzième année d’existence, Colette, le très à la page magasin parisien accueille l’exposition 150/15 de Darcel Disappoints. L’artiste américain est connu pour ses portraits aux airs de cyclopes déjantés. Chez Colette, il nous livre une collection de 150 personnalités du monde de la mode. Nous vous avons concocté une sélection de ces fashion addict qui portent des lunettes parfois devenues cultes.

Le directeur artistique de Lanvin, Alber Elbaz, est célèbre pour ses lunettes de vue rectangulaires et larges.

Les jumelles les plus connues des Etats-Unis, Mary Kate et Ashley Olsen ont lancé leur marque, The Row, en 2007. Leurs lunettes sont distribuées par l’innovante créatrice Linda Farrow.

La baby-bloggueuse américaine Tavi a lancé son blog mode, Style Rookie, à 13 ans. Avec son look unique et sa personnalité intrigante, la jeune critique a très vite atteint une notoriété. Heureusement, depuis, elle a abandonné ses lunettes vieillottes pour des modèles beaucoup plus actuels.

Jefferson Hack est le fondateur du magazine américain Dazed. Mode, art et photographie en sont les principales rubriques. Il porte des lunettes de soleil noires Persol de la ligne Suprema.

Todd Selby est un photographe de mode entre autres. Il collabore avec le New York Times. Colette l’avait invité à exposer ses photographies en 2009.

Une question: que serait Karl Lagerfeld sans ses lunettes noires?

Celui qui fut l’un des plus grands créateurs de la fin du XXème siècle, a toujours porté ses lunettes rectangulaires. Elles sont devenues légendaires après qu’il a posé complètement nu devant l’objectif de Jean-Loup Sieff, avec seulement sa monture. A la fin de sa carrière, Yves Saint Laurent portait des lunettes de vue de sa propre griffe. Alors que le modèle initial était fabriqué en écaille, il est réédité en acétate.

L’artiste japonais Takashi Murakami ne quitte pas ses lunettes rondes vintage en métal.

Partagez cet article!

Share on Facebook Tweet this!

Laisser un commentaire

*

*

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Champs obligatoires *