Lunettes de Créateurs

Rencontre avec un créateur de lunettes, Damien Fourgeaud

Damien Fourgeaud, créateur de lunettes

Damien Fourgeaud est créateur de lunettes. A 30 ans, il s’est installé à son compte, crée ses propres collections et collabore avec de nombreuses marques.

Rendez-vous pris avec la créateur de lunettes Damien Fourgeaud, dans son appartement/bureau du XVIème arrondissement de Paris. Quelques recherches sur Internet où l’on apprend que l’homme en question a grandi en Afrique, est passé chez Dior, est un créateur de lunettes sur mesure et que son charme est plutôt intimidant.

Confirmation une fois sur place. Du charme et du talent. La conversation débute sur une playlist plutôt engageante. Lonely Boy des Black Keys, My Name Is Stain de Shaka Ponk, puis on se concentre et la musique passe au second plan.

Lunettes Edition: Vous êtes jeune mais vous avez déjà un CV impressionnant. A 21 ans vous avez été embauché chez Dior puis chez Quiksilver deux ans plus tard. Comment en êtes-vous arrivé au design?

Damien Fourgeaud: J’étais un manuel, j’ai donc choisi une école de design. J’ai eu une révélation en lisant un livre sur Philippe Starck. Il y avait notamment une moto. Depuis petit, j’aimais la mécanique. Et là, je me suis dit, « tiens, il y a des gens dont c’est le métier de dessiner des objets ». Je voulais être maître de mon produit, le penser entièrement. Ça pouvait aller du téléphone à une chaise par exemple.

travail montres Damien Fourgeaud

L.E.: Mais vous vous êtes tournés vers les lunettes…

DF: Je devais effectuer un stage à la fin de ma troisième année. J’étais intéressé par le luxe et Dior cherchait un stagiaire. J’ai donc insisté pour passer l’entretien parmi les 80 autres candidats à se présenter, dont les meilleurs de ma promotion. J’ai obtenu le stage. En deux semaines je signais un contrat chez Dior, avec promesse d’embauche à la fin de mes études, pour concevoir les montres et les lunettes. J’aimais le côté mécanique des montres qui rappelle celui de l’automobile. Quant aux lunettes, c’est un petit accessoire qui permet des millions de possibilités. J’ai donc décidé de me consacrer à ces deux milieux. J’ai passé deux ans chez Dior à écouter les directeurs artistiques John Galliano et Hedi Slimane. Puis je suis parti chez Quiksilver où j’ai pu concilier ma passion pour le surf et pour le design. J’ai grandi entre le Sénégal, le Zaïre, le Gabon et la Martinique où je me suis passionné pour ce sport. Chez Quiksilver, j’étais en charge des collections montres et lunettes Roxy et Quiksilver. Après quatre ans, j’ai rejoint O’Neill en tant que directeur produit associé notamment.

Damien Fourgeaud créateur lunettes sur mesure

L.E.: Vous vous êtes installé à votre compte depuis fin 2009. Quel est votre créneau?

DF: J’ai voulu associer le monde du luxe à celui du surf en créant ma boîte Surfer de Luxe. J’ai récupéré quelques clients comme Carven ou Christian Lacroix dans le monde de la mode ou Salomon et Oxbow pour le sport. Mais, en tant que créateur de lunettes, je voulais aussi pouvoir me libérer des contraintes. Cibles, prix, marges, etc, j’ai toujours travaillé avec des cahiers des charges trop stricts. Je me suis associé avec UGD Optics, un distributeur qui a la même vision que moi: innover avec des lunettes haut de gamme, fabriquées en France, en débridant la créativité.

Dessin pour lunettes sur mesure Damien Fourgeaud

L.E.: Nous avons l’impression que vous avez des milliers d’idées à la seconde…

DF: C’est vrai mais je préfère me concentrer sur une seule idée à la fois. Je travaille actuellement sur des projets de lunettes entièrement sur mesure. Pour la rentrée prochaine, je réfléchis à une collection de lunettes très luxueuses en hommage à mon grand-père. Je crée aussi des lunettes plus accessibles. Mais je veux toujours garder l’idée de la petite série, des collections réduites et du contact avec la clientèle qui va porter mes lunettes.

Partagez cet article!

Share on Facebook Tweet this!

Laisser un commentaire

*

*

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Champs obligatoires *