Fabrication de lunettes & accessoires

Frencheart, la nouvelle lunette 100% française

collection de lunettes Frencheart UGD

UGD, distributeur de lunettes basé à Paris, lance Francheart, une première collection inspirée de nos clichés français, fabriquée en France. Un premier essai réussi.

Deudeuche, Ginette, Béret, les lunettes de la collection Frencheart jouent avec ces noms qui participent à l’imaginaire français. Mais plus loin que l’aspect ludique, les lunettes de la collection Frencheart sont le résultat d’un travail méticuleux de la part de l’équipe d’UGD.

Depuis 2005, les frères Julien et Fabien Vansteeger, distribuent des lunettes haut de gamme de marques allemandes, japonaises, américaines.
Passionnés par la création, les deux frères fondent leur propre label, Eyekemist, ouvert aux artistes issus de différents univers qui souhaiteraient dessiner leurs lunettes.
Avec les lunettes Frencheart, les frères Vansteeger passent eux-mêmes le cap de la création.

Des lunettes honnêtes

« Honnête ». Le mot revient souvent dans la bouche de Julien Vansteeger, directeur marketing d’UGD. L’équipe d’UGD martèle son attachement à la fabrication à la main, 100% française. UGD a d’ailleurs acheté une usine à Oyonnax (Ain) pour gérer toute la chaîne de production, du design des lunettes à leurs finitions, et a engagé des ouvriers qualifiés pour former la jeune génération.

LunettesFrencheart fabrication main en France

Être honnête passe aussi par l’utilisation de matériaux de qualité pour un prix moyen de 200 euros la paire de lunettes. Les lunettes de la collection Frencheart sont découpées dans des plaques d’acétate exclusives. Plaque d’écaille, de cristal coloré ou de couleurs fluo collées entre elles donnent toute leur vitalité à des modèles inspirés des lunettes pilote ou rétro.

lunettes Frencheart 100% françaiseLunettes frencheart faite main

L’on attend maintenant avec impatience le volet suivant de la saga UGD, la collection Damien Fourgeaud, ligne luxe d’UGD dessinée par le designer de lunettes sur mesure le plus en vogue dans la capitale. Fin du suspense début octobre!

 

 

Partagez cet article!

Share on Facebook Tweet this!

Laisser un commentaire

*

*

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Champs obligatoires *