Fabrication de lunettes & accessoires

UNE FEMME DANS LE MOOD

Une femme dans le mood

JEN MOOD a créé le concept de Sautoir de Lunettes en 2004, un véritable bijou destiné à remplacer la chaîne de lunettes. Aujourd’hui, outre ses fameux sautoirs, elle propose toute une gamme d’accessoires particulièrement raffinés, colliers, sacs, broches et lance ses propres montures …

Designer: Jen MOOD

Nationalité: Française

Lieu: Paris, France

Website : www.jen-mood.com

Une femme dans le mood-S.V.

La lunette est une longue histoire pour vous….

Oui, on peut dire que je suis un peu enchaînée à la lunette ! Quand j’étais enfant, des amis de mes parents travaillaient l’acétate pour en faire des bijoux et des broches qui étaient vendus chez Agatha. Je suis rentrée à l’âge de 7 ans dans l’usine où ils faisaient couper les plaques d’acétate. Il y avait des milliers de bijoux et des milliers de petits tiroirs, je trouvais cet univers extraordinaire.

Une femme dans le mood

Votre parcours ?

Je suis opticienne de formation. Après mes études, j’ai tenu une franchise pour un des gros mastodontes du métier. Mais je trouvais que ma patronne était trop classique dans ses goûts, elle renvoyait la plupart des collections que je choisissais.Alors, j’ai ouvert ma propre boutique à Neuilly que j’ai tenue pendant 12 ans. Dès le début, j’ai fais rentrer des marques que j’adorais comme Matsuda, Anne et Valentin, Camille Unglik et Patrick Kelly.

J’étais pas mal sur les créateurs français, je ne vendais ni Armani, ni Calvin Klein qu’il fallait pourtant avoir à l’époque.

Une femme dans le mood

Pourquoi avoir arrêté ?

En 2005, au bout de 8 ans, j’ai commencé à me poser des questions. J’ai toujours été artiste dans l’âme et le côté commercial devenait envahissant, je me suis aperçue que je m’étais laissée dévorer par cet aspect qui n’est pas le plus agréable pour moi. Je m’étais toujours projetée dans un métier très créatif. Et puis, j’ai eu une illumination, un jour, dans ma boutique, en griffonnant sur du papier avec un crayon: je vais faire des colliers et des sautoirs de lunettes ! Je savais que la mode des sautoirs allait revenir, j’en avais l’intuition.

Une femme dans le mood

Vous avez élargi votre gamme depuis…

Quand je me suis lancée, je ne faisais que des sautoirs de lunettes et ne travaillais que l’acétate que j’ai renommée la “laque de coton”. Aujourd’hui je crée des bijoux, des sacs et dessine également des lunettes. J’ai commencé par faire des montures pour Lamarthe, elles sont diffusées dans leur boutique en France.

Une femme dans le mood

Quelles ont vos influences aujourd’hui?

En ce qui concerne les bijoux et les sautoirs, mes dernières créations sont sous influence africaine, elles mélangent la “laque de coton”, le laiton argenté et le doré.

Une femme dans le mood

Vos principaux clients ?

Ce sont lesjaponais, ils représentent 70% de mon chiffre d’affaires ! Les japonais ne m’ont pas suivie, ils ont plongé ! J’ai un produit sophistiqué, les japonaises le sont et en plus elles osent. A Tokyo, chez Matsuya (ndlr : grand magasin japonais), j’ai mon propre corner à côté de celui des grandes marques de lunettes de soleil. A Paris, je suis présente chez Nathalie Garçon et chez quelques opticiens. J’aimerais bien me développer dans le prêt-à-porter.

Partagez cet article!

Share on Facebook Tweet this!
  1. jen
    26 juin 2009 à 17 h 16 min

    Hello, it’s me!
    C’est super! La navigation est très facile et la lecture limpide avec des photos très réussies ! BRAVO c’est du TRES BEAU TRAVAIL !!
    Bien à toi, Eugénie

Laisser un commentaire

*

*

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Champs obligatoires *